Menu Principal
Accueil
Mission & Objectifs
Milieux d’intervention
Administration
Personnel
Recherches
Santé communautaire
Recherches opérationnelles
Documentation
Historique
Fonds documentaire
Usagers
Liens utiles
Site UCAD
Bibliothèque Centrale
Faculté de Médecine

Mission

L’IPS a pour mission fondamentale de contribuer à l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant au Sénégal, dans la sous région et éventuellement dans d’autres pays africains.

Objectifs généraux

L’IPS doit contribuer de manière générale à la réduction de la morbidité et de la mortalité maternelle et infantile en zone rurale et péri-urbaine. En plus de cet objectif général, l’IPS a pour but d’apporter aux gouvernements des Etats africains et éventuellement à ceux d’autres nations de la zone tropicale, une aide par :

  • la formation de personnel médical et paramédical diplômé ou auxiliaire (sages-femmes, assistantes sociales, infirmiers, travailleurs sociaux) dans le domaine de la médecine infantile, préventive, conçue comme partie intégrante de la santé publique ;
  • l’organisation de cours de rappel ayant les mêmes buts, pour les médecins et le personnel paramédical ;
  • l’organisation de recherches sur les maladies de la mère et de l’enfant, leur prévention et tous les sujets permettant d’améliorer la croissance et le bien être de l’enfant africain ; 
  • une liaison avec les autorités responsables de ces problèmes au Sénégal et éventuellement dans les pays étrangers, et avec les organisations internationales en vue d’échanges de documentation, de participation à des stages…
  • l’éducation du public sur tout ce qui concerne l’hygiène de la femme et de l’enfant.

Objectifs opérationnels

Parmi les nombreux objectifs opérationnels de l’IPS, il convient de retenir :

  • l’initiation de méthodes et moyens simples, peu onéreux, capables de contribuer à la réduction de la morbidité et de la mortalité infantile et maternelle.
  • la conduite de recherches sur les maladies de la mère et de l’enfant, leur prévention et sur tout sujet permettant d’améliorer la croissance et le bien être de l’enfant.
  • la formation du personnel médical (médecins), paramédical (sages- femmes, infirmiers, monitrices rurales) et communautaire (matrones, agents de santé communautaire) à ces techniques éprouvées.
 





  | Top |